Ouvrir la recherche
L'institution

Retour sur le Conseil d'arrondissement du mardi 23 février 2021

Mise à jour le 24/02/2021
La dernière séance du Conseil d'arrondissement du 12e s’est tenue mardi 23 février 2021 à 18h. Du fait de la crise sanitaire et des restrictions dues au couvre-feu, la séance s’est tenue en distanciel. Visionnez le replay ci-dessous et découvrez le détail de certains des sujets traités et votés. Les prochaines séances du Conseil d'arrondissement du 12e auront lieu les mardis 30 mars, 18 mai et 22 juin 2021.

Le replay de la séance

Ce contenu est hébergé par event.novialys.com
En l'affichant, vous acceptez ses conditions d'utilisation
et les potentiels cookies déposés par ce site.

Les vœux et délibérations voté·es

Moyens accordés au second degré

Malgré le fait que le système éducatif et les conditions d’apprentissages aient été considérablement mises à l’épreuve par la crise sanitaire, les dotations horaires globales des établissements du second degré à Paris subissent des coupes drastiques (l’équivalent de 99 postes supprimés à la rentrée 2021). C’est pourquoi le Conseil d’arrondissement du 12e a voté un vœu demandant au ministère de l’Éducation nationale que des moyens supplémentaires soient accordés aux collèges et lycées parisiens.
Classe de collège vue depuis le haut d'un escalier via une porte ouverte
Joséphine Brueder / Ville de Paris

Boulodrome Guy Louisy

Monsieur Guy Louisy, président de l’Association Sportive de la Boule du 12e (ASB XII), est décédé brutalement le 24 janvier dernier. Du fait de son implication dans la vie locale et sportive de l’arrondissement et de la vive émotion qu’a suscité la nouvelle auprès des habitant·es, il a été décidé de lui rendre hommage en proposant que le site occupé par l’ASB XII, situé Route des Fortifications dans le 12e, soit dénommé « Boulodrome Guy Louisy ».
Boulodrome Guy Louisy vu depuis l'avant
ASB XII

Vaccination des personnes sans-abri

Selon le dernier rapport de la Haute Autorité de Santé, la vaccination des personnes sans-abri ne doit intervenir que dans une quatrième phase, soit après le mois de mars 2021 dans le meilleur des cas, ce qui est contraire au choix de plusieurs pays et villes dans le monde. Étant donné que l'espérance de vie d'une personne sans-abri s'élève à moins de 50 ans (pour 82 ans dans le reste de la population), que 351 personnes dorment dans les rues du 12e et 137 personnes dans le Bois de Vincennes, le Conseil d’arrondissement a voté un vœu pour que le critère de pauvreté ne soit plus exclu de la stratégie vaccinale. La Mairie demande également que la Ville de Paris appuie la demande des associations de lutte contre la grande précarité auprès de l’État afin d’accélérer la campagne de vaccination sur les personnes sans-abri, au même titre que les salarié·es travaillant dans les centres d'hébergement.
Personne âgée se faisant vaccinée contre le covid-19, gros plan sur le bras se faisant piqué avec la seringue et l'aiguille
Joséphine Brueder / Ville de Paris

Soutien aux étudiant·es du 12e victimes d’agressions sexistes et sexuelles

Suite au fort mouvement de mobilisation contre les violences sexistes et sexuelles dans l'enseignement supérieur initié par les étudiantes des Instituts d’études politiques, la Mairie du 12e s’engage à soutenir activement les victimes d’agressions sexistes et sexuelles fréquentant les établissements d’enseignement supérieur. La volonté du 12e est d’être un arrondissement de premier plan dans la lutte contre les violences patriarcales, intégrant la lutte contre le sexisme dans toutes ses délégations et actions. C’est pourquoi un vœu a été voté pour que soient recensés auprès des établissements d’enseignement supérieur du territoire leurs dispositifs de lutte contre les violences sexistes et sexuelles et qu’une communication ciblée à destination des étudiant·es soit réalisée. Le réseau d’aide aux victimes du 12e arrondissement devra quant à lui intégrer un·e représentant·e du public étudiant afin de mener un travail commun d'alerte auprès du commissariat et des résidences étudiantes de l'arrondissement.
Illustration dessinée représentant une femme mise sous silence par une main d'homme sur un aplat de couleur bleu
Sirine Vilpont / Mairie du 12e arrondissement de Paris

Anciens combattants

Le Conseil d’arrondissement du 12e a voté deux délibérations en faveur d’un soutien financier à différentes associations d’anciens combattants, pour un montant total de plus de 50 000 euros. Il s’agit notamment de la Fédération Nationale des Anciens Combattants en Algérie, Maroc et Tunisie (répartie en comités d’arrondissement et départemental) et du Comité d’Entente des Associations de Combattants et Victimes de Guerre du 12e arrondissement.
Monument aux morts à côté du square Eugène Thomas sous la forme d'une statue représentant la Victoire réalisée par Raphael Hubert à la mémoire des enfants du 12 arrondissement morts pour la France en 1914/18 en 1939/49 dans les anciennes colonies.
Maël Coutand / Mairie du 12e arrondissement

Lutte contre la précarité

L’insertion par l’activité économique est l’un des dispositifs les plus efficaces pour sortir de la précarité. Suite au vote du Plan Boost Emploi au Conseil de Paris de novembre 2020, le Conseil d’arrondissement a voté un soutien financier auprès de 87 structures menant des actions d’insertion professionnelle des bénéficiaires du RSA et d’autres publics fragiles tels que les seniors, les personnes en situation de handicap, les réfugié·es ou les sans-domicile fixes. L’objectif à terme est de doubler le nombre de personnes accompagnées en associations, chantiers ou entreprises d’insertion, dont par exemple les régies de quartier.
Dans le 12e, sont concernées les structures suivantes :
Deux hommes dans un atelier en train de trier et réparer des objets et équipements
La Petite Rockette
Les jardins solidaires sont également créés pour proposer des actions de remobilisation vers l’emploi et font d’ailleurs partie du programme pluriannuel pour l’insertion et pour l’emploi de la Ville de Paris. C’est pourquoi une subvention a été votée en faveur des associations qui gèrent et animent les jardins partagés, dans un triple objectif : création de lien et de mixité sociale, insertion professionnelle et végétalisation de la Ville. Ainsi, dans le 12e arrondissement, l’association ESPEREM va bénéficier d’un nouveau soutien, notamment pour sa gestion du jardin solidaire Le Nid du 12e.

Droits des femmes

Des subventions vont être accordées à 15 associations pour leurs actions d’aide à l’accès au droit à Paris. Dans le 12e arrondissement, c’est la Maison des Femmes de Paris qui est concernée. Elle s’inscrit dans les orientations du Pacte parisien de lutte contre la grande exclusion en proposant une aide à la réinsertion des femmes en situation de grande précarité et/ ou en détresse psychologique. Lors de permanences juridiques axées sur le droit du travail, le droit international pour les réfugiées, le droit pénal et le droit privé, les bénévoles de la Maison des Femmes informent les femmes sur leurs droits et accompagnent les victimes de violences sexistes et sexuelles.
Pancartes de la Maison des Femmes de Paris, exigeant la fin des violences faites aux femmes
La Maison des Femmes de Paris

Garde d’enfants

La Ville de Paris déploie un grand nombre de dispositifs pour soutenir les jeunes parents dans leur garde d’enfants. Deux délibérations du Conseil d’arrondissement y renvoyaient : l’une pour apporter un soutien aux assistant·es maternel·les via différentes structures de l’arrondissement (l’association ABC Puériculture, la Fondation Œuvre de la Croix Saint-Simon, l’association Centre d’Action Sociale Protestant et l’association Crescendo), l’autre pour confirmer l’engagement de la Ville en vue de la création de nouvelles places en crèches, via la construction déjà prévue d’une structure multi-accueil au 77 avenue du Dr Arnold Netter, d’une capacité de 99 berceaux.
Deux petites voitures (jouets) en premier plan, 3 enfants flous au fond, dans une crèche