Ville de Paris

Actualité

Pérennisation de la coronapiste Faubourg Saint-Antoine

Mise à jour le 07/07/2022
La piste cyclable provisoire courant le long de la rue du Faubourg Saint-Antoine continue sa mue. Après le tronçon entre Nation et Faidherbe-Chaligny, c’est au tour de la section entre Faidherbe-Chaligny et Ledru-Rollin d’être finalisé.
Le tronçon entre Ledru-Rollin et Faidherbe Chaligny en travaux
Création d’une piste cyclable sur la chaussée dans le sens Ledru-Rollin vers Faidherbe et d’un couloir de bus ouvert aux vélos dans l’autre sens. Le chantier a été finalisé fin juin 2022 sur ce tronçon. Les travaux se poursuivent sur le carrefour FSA – Faidherbe – Reuilly au courant de l’été 2022.
Bonne nouvelle rue du Faubourg Saint-Antoine : la coronapiste éphémère, mise en place en 2020 suite au premier confinement, a été pérennisée. Plusieurs dizaines de kilomètres de piste cyclable avaient en effet été mises en place pour faciliter la pratique du vélo, recommandée notamment pour des raisons sanitaires. Le succès a été aussi soudain que durable. Cet engouement a servi d’accélérateur de la transition cyclable de Paris, puisque toutes ces “coronapistes” seront pérennisées. Suivront ensuite la création de nouvelles pistes cyclables afin de parvenir à une ville 100% cyclable.

Une pérennisation en deux temps

La piste de la rue du Faubourg Saint-Antoine s’intègre dans l’axe cyclable Bastille-Nation et plus largement dans le projet du Vélopolitain (ligne V1) ainsi que celui du RER V (ligne A2). Le Vélopolitain est un maillage cyclable parisien qui suit en surface les lignes de métro, tandis que RER V est le maillage cyclable régional francilien.
La pérennisation a commencé par le tronçon entre Faidherbe-Chaligny et Nation, réalisé fin 2021, et s’est poursuivi ensuite entre Faidherbe-Chaligny et Ledru-Rollin, la portion entre Bastille et Ledru-Rollin étant déjà réaménagée en 2019.

Penser la rue dans sa globalité

Il s’agit également de réfléchir à la manière dont ce tronçon et cette rue peuvent être rendus plus agréables et plus confortables pour les piéton·nes comme pour les vélos. Avec un élargissement des pistes et des trottoirs, une réduction de la largeur de la chaussée dévolue aux véhicules motorisés, l’objectif est d’améliorer durablement le cadre de vie des habitant·es du 12e. C’est également l’occasion de penser une meilleure cohabitation entre bus et vélo, en sécurisant en parallèle les arrêts de bus et les traversées piétonnes. Particulièrement bruyante, la rue du Faubourg Saint-Antoine bénéficiera d’une baisse de l’activité motorisée et des nuisances qui en découlent.

Les coronapistes nous ont offert l’occasion de faire évoluer durablement la ville pour coller aux aspirations de ses habitant·es : avoir un cadre de vie plus sain et moins bruyant. Avec cette pérennisation, il ne s’agit pas de repeindre en blanc ce qui a été peint en jaune. Il s’agit d’en faire une opportunité pour penser l’espace public de manière transversale et pour tous ses usages.

Emmanuelle Pierre-Marie
Maire du 12e arrondissement de Paris

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations