Ouvrir la recherche
Actualité

Journée mondiale de lutte contre le VIH/sida

Mise à jour le 01/12/2020
En cette journée mondiale de lutte contre le VIH/Sida, la Mairie du 12e rappelle son engagement à faire évoluer les mentalités et son soutien aux personnes vivant avec et touchées par le virus.

Le VIH/sida en chiffres

Aujourd'hui, 173 000 personnes vivent avec le VIH. 6000 personnes découvrent chaque année leur séropositivité, 13% ayant moins de 25 ans et 22% ayant de 50 ans. On estime que 24 000 personnes ne le savent pas.
On ne guérit toujours pas dut VIH, mais les personnes séropositives peuvent mener une vie presque "normale", avec une espérance de vie pouvant être similaire à celles des personnes séronégatives. 97% des personnes vivant avec le VIH et sous traitement antirétroviral ont une charge virale indétectable, c'est-à-dire qu'elles ont une quantité du virus dans le sang pour qu'on ne le détecte pas, et ne transmettent pas le virus.
Nous sommes toutes et tous concerné·es par le VIH, quelque soit notre âge, genre, sexe, orientation et pratique sexuelles, milieu social, catégorie socio-professionnelle, etc. En effet, il suffit d'une fois pour être contaminé·e par le VIH.
En France, les personnes les plus exposées au VIH sont le plus souvent marginalisées et en situation de précarité
  • les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes
  • les personnes transgenres
  • les travailleurs et travailleuses du sexe
  • les migrant·es
  • les usagers et usagères de drogue
  • les détenu·es
En plus d'être un virus, le VIH est aussi une maladie sociale, source de nombreuses discriminations, qui par ailleurs complique encore plus la lute contre l'épidémie.

Paris engagé dans la lutte contre le VIH/sida

La Ville et ses acteur·erices se mobilisent aujourd'hui et toute l'année, pour mettre en place des actions d'information, de prévention et de dépistage, notamment grâce à l'association Vers Paris sans sida.

Vers Paris sans sida

« Vers Paris sans sida » a été créée en septembre 2016 à l’initiative de la Ville de Paris. Cette association collecte des fonds publics et privés afin de promouvoir la santé sexuelle. Aujourd'hui, une vérité scientifique est établie : une personne séropositive qui prend un traitement anti- dans le cadre d’un suivi médical régulier ne transmet pas le virus à ses partenaires sexuels. Les médicaments antirétroviraux sont efficaces et rendent le virus indétectable dans le sang et les liquides sexuels des personnes atteintes.
Lorsqu'il est indétectable, le virus est « intransmissible » même s’il n’a pas complètement disparu de l’organisme de la personne séropositive. Si toutes les personnes vivant avec le VIH étaient diagnostiquées, sous traitement, et avaient des conditions de vie acceptables leur permettant de conserver cette charge virale indétectable, le virus responsable du sida se transmettrait de moins en moins jusqu’à atteindre zéro nouvelle contamination. On estime qu’il suffirait d’atteindre les « 3x95 » pour faire baisser radicalement les contaminations :
  • 95% des personnes qui vivent avec le vih sont diagnostiquées
  • 95% des personnes diagnostiquées sont sous traitement
  • 95% des personnes sous traitement ont une charge virale indétectable
Un objectif que Paris doit atteindre d'ici 2030.

Sida Info Service.org, une ligne d’écoute pour tou.te.s

Les équipes d’écoutant.e.s de “Sida Info Service” restent à disposition pour tout accompagnement confidentiel, anonyme et gratuit au 0 800 840 800 (appel gratuit).

Où se faire dépister ?

En recherche d’une adresse de dépistage pour le VIH, une IST ou une hépatite ? Une consultation PrEP ? Il est possible de se rendre dans un CeGIDD (Centre Gratuit d’Information, de Dépistage et de Diagnostic). Les dépistages du VIH, des IST et des hépatites y sont gratuits et il est possible de rester anonyme.