Ouvrir la recherche
Actualité

Distributions alimentaires massives pour contrer la précarité étudiante à Ground Control

Mise à jour le 23/04/2021
Tous les samedis midi, entre 12h30 et 14h30, à Ground Control, l’association Linkee, soutenue par la Mairie du 12e arrondissement et la Ville de Paris, organise l’une des plus grandes distributions alimentaires de France, à destination des étudiant·es et sans aucune condition requise. Près de 1000 personnes sont servies en moyenne, dans une ambiance aussi chaleureuse que possible.
“À 20 ans, quand on est étudiant·e, on est censé faire la grasse matinée le samedi, pas faire la queue à une distribution alimentaire." Agnès s’interroge : “qu’est-ce que ça dit de notre société si on laisse ces jeunes étudier le ventre vide ?” Venue en famille avec son compagnon Jérôme et leurs enfants étudiant·es Evan et Margot, elle met des betteraves encore terreuses dans des sacs en papier. La distribution va bientôt commencer, le temps presse. “Oui, nous faisons du bénévolat, des distributions alimentaires et des maraudes dans une autre association, en famille. En tant que mère de trois étudiant·es, la situation me touche. Il faut porter un regard bienveillant sur cette jeunesse, il faut prendre soin d’elle. C’est notre futur, c’est aussi déjà le présent.”

"Dédramatiser la distribution"

Au fond de la halle, la sono crache de la pop et du disco, les bénévoles esquissent des pas, leurs sourires se devinent sous les masques malgré leur situation. Une fois la distribution effectuée, les jeunes sont invité·es à passer à travers le cockpit d’un décor d’avion en bois pour quelques secondes de dancefloor. “L’idée, c’est de dédramatiser la distribution, personne ne stigmatise personne”, explique encore Agnès.
Au sortir de la cabine d’avion, d’autres bénévoles orientent les étudiant·es vers des associations partenaires qui sont venues se greffer à l’opération. Parmi elles, une association de soutien aux étudiant·es Erasmus qui viennent en grand nombre aux distributions, une autre d’aide au logement, mais aussi Les Psys du cœur pour ne pas oublier la santé mentale, fragilisée par temps de pandémie. L’association a dépêché 6 psychologues ce matin, qui enchaînent les conversations d’une quarantaine de minutes avec des étudiant·es en toute confidentialité.

La crise frappe très fort, la détresse des étudiant-es est flagrante, nous avons besoin plus que jamais de ce type d’initiatives solidaires. En plus de la réponse immédiate apportée par les acteurs de la solidarité du 12e, notre équipe municipale souhaite développer d'autres actions, comme les épiceries solidaires, pour apporter des réponses plus pérennes.

Anouchka Comushian
Adjointe à la Maire du 12e en charge de la jeunesse et de la vie étudiante

Créer du lien social

Un peu plus loin, Alexandre ajoute quelques paquets de pâtes en haut de la montagne de sachets de spaghettis. “Les pâtes sont le seul produit qui n’est pas bio ou de circuit court ici. Les produits sont de qualité, mais ce qu’on veut, c’est créer du lien social. C’est pour ça qu’on s’appelle Linkee [“link” : “lien” en anglais]. La séparation entre les bénévoles et les bénéficiaires est minime. D’ailleurs, une partie des bénévoles partira avec un sac des denrées qui resteront.” Et en y regardant de plus près, les bénéficiaires et les bénévoles ont le même âge, les mêmes styles vestimentaires. De quoi se croire en soirée étudiante, rendues impossibles par la pandémie.
La musique, c’est Julien qui la contrôle. Président de l’association, il délègue beaucoup de choses, mais la musique, non. “Vous connaissez ça, les jeunes ?”, lance-t-il avant que les premières notes d’un morceau d’IAM ne résonnent. “Nous sommes attentif·ves à la qualité des produits. Nous servons aussi des repas tout prêts, préparés par des chef·fes. Cette opération est un miracle logistique : 7 tonnes seront distribuées aujourd’hui par 50 bénévoles. C’est énorme.”
Victoria, boule d’énergie, court partout ce matin, talkie-walkie en main, encourage chacun et chacune, n’oublie pas de se défouler dans le cockpit, règle les soucis d’approvisionnement en palette, de logistique et prend le temps de nous glisser que tout le monde peut repartir avec 10 kilos de nourriture, de quoi tenir une semaine. “Et surtout avec le sourire, c’est très important, on crée une petite famille, ici, c’est aussi ce qui compte.”

7 tonnes d'aliments sont distribués ce jour par 50 bénévoles.
Mairie du 12e


Bénéficier des distributions Linkee

Les distributions alimentaires à Ground Control ont lieu tous les samedis de 12h30 à 14h30 à Ground Control (81, rue du Charolais). Elles s’effectuent sur inscription à l’adresse rghqvnag12@yvaxrr.pb[etudiant12 puis linkee.co après le signe @].

Linkee effectue par ailleurs des distributions dans deux autres arrondissements :
  • Dans le 13e, au Bar ESS’pace (15, rue Jean Antoine de Baïf), les lundis et jeudis de 18h30 à 20h : inscriptions sur rghqvnagf13@yvaxrr.pb[etudiants13 puis linkee.co après le signe @]

  • Dans le 18e, au Bar Commun (135, rue des Poissonniers), les mardis et vendredis de 18h à 19h30 : inscriptions sur rghqvnag18@yvaxrr.pb[etudiant18 puis linkee.co après le signe @]

Un mail contenant un lien vers le formulaire d’inscription vous sera envoyé et vaudra confirmation de votre inscription.
Des distributions itinérantes sont par ailleurs organisées toute la semaine sur divers campus d’Ile de France : rapprochez-vous de votre université pour obtenir des informations.

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations