Ouvrir la recherche
Actualité

La Petite Ceinture ouverte au public

Mise à jour le 01/02/2017
La Petite Ceinture, par son identité ferroviaire et écologique et sa présence au cœur de nombreux quartiers, est un élément essentiel du patrimoine de Paris. La Maire de Paris, en lien avec la Mairie du 12e et l’ensemble des territoires concernés, s’est engagée auprès des Parisiens à y développer de nouveaux usages. Dans le 12e, un tronçon de 1,7 km, situé entre la villa du Bel-Air et la rue des Meuniers, sera rendu accessible aux Parisiens et aux visiteurs le 17 août 2019.
Les Parisiens pourront venir se détendre et se rafraichir au sein de ce nouvel espace vert où une végétation sauvage et spontanée s’est développée en l’absence de trafic ferroviaire, contribuant à la création d’un paysage exceptionnel en zone urbaine. Menée par la Ville, en lien avec la SNCF, la «  reconquête » de la Petite ceinture s’accompagne ainsi de nouveaux aménagements visant à valoriser son potentiel paysager et écologique, dans le respect du patrimoine ferroviaire, tout en apaisant ses usages. Ce nouvel espace vert respectera le règlement des parcs et jardins de la Ville de Paris, notamment en ce qui concerne ses horaires d’ouverture et de fermeture.Après plusieurs années de fermeture, cet axe ferroviaire historique qui fait le tour de Paris ouvre ses portes aux promeneurs. Ce formidable espace de nature en ville se déploie sur deux tronçons de 1,7km de la porte de Charenton à la porte de Saint-Mandé.

La Petite Ceinture ouverte au public

Mairie de Paris - Joséphine Brueder
Horaires d'ouverture et accès

La Petite ceinture est ouverte dans le 12e à depuis le vendredi 23 août 2019.

-Du lundi au vendredi de 8h à 20h30

-Samedi et dimanche de 9h à 20h30 ​​​​​​​

Accès depuis :

- la Villa du Bel air (accessible PMR)

- le square Charles Péguy (accessible PMR)

- la rue des Meuniers (accessible PMR)

- la rue Claude Decaen

- la rue du Sahel par la Coulée verte.

Fête de la Petite ceinture le 31 août 2019

Nous vous invitons à venir découvrir ce lieu exceptionnel rendu aux Parisiens à l'occasion de la Fête de la Petite Ceinture, qui se déroulera le samedi 31 août de 10h à 19h. Des activités conviviales et familiales (parcours sportif pour les enfants, construction d'une gare éphémère, balades -conférences sur la biodiversité locale et le patrimoine ferroviaire …) animeront le linéaire du 12e arrondissement lors de cette journée.​​​​​​​

+ d'info sur la Fête du 31 août 2019

La Petite Ceinture hier

Une infrastructure ferroviaire

La Petite Ceinture est originellement une infrastructure de transport, première ligne ferroviaire reliant les différents réseaux nationaux entre eux, mais aussi première ligne de rocade utilisée par les voyageurs pour relier les différents faubourgs parisiens.
Véritable préfiguration du métro, la Petite Ceinture a perdu son importance pour le transport de voyageurs avec l’éclosion de ce concurrent plus moderne et plus confortable. Après la fin de l’activité voyageurs en 1934, puis la lente érosion du trafic marchandises, c’est en 1993 qu’est stoppée toute exploitation commerciale de la Petite Ceinture sur ses sections sud et est.
Tout son linéaire appartient à Réseau Ferré de France (R.F.F.). Il est inscrit au Réseau Ferré National (R.F.N.), à l’exception d’un tronçon à l’ouest, entre Auteuil et la Muette dans le 16e arrondissement, aménagé depuis 2007 en sentier nature ; et de la section du 17e arrondissement comprise entre la rue Alphonse de Neuville et le Pont Cardinet, dite Tranchée Pereire. Les gares de la Petite Ceinture, quant à elles, sont propriété de R.F.F., de la S.N.C.F., de la Ville de Paris ou de propriétaires privés (souvent les occupants).

Un espace de nature en ville

Une végétation sauvage spontanée a pu se développer par endroits, et des espèces animales réinvestir les lieux, grâce à l'absence de trafic ferroviaire et à la relative préservation de l’emprise de la fréquentation humaine. Cela a contribué à la création du paysage « naturel » de la Petite Ceinture en la transformant sur certaines sections en un réservoir de flore et de faune en milieu urbain.
Cette richesse, largement mise en avant par les experts, fait de la Petite Ceinture un élément important de la Trame Verte et Bleue parisienne : la configuration linéaire de la Petite Ceinture et sa proximité avec les bois, les grands parcs, la Seine, les canaux et les faisceaux ferrés favorisent la propagation des espèces faunistiques et floristiques au sein d’un réseau écologique vaste qui met en relation les espaces de nature de Paris avec ceux de la métropole dans un continuum écologique. Le Plan Biodiversité de Paris identifie ainsi la Petite Ceinture comme une continuité écologique à préserver et renforcer.

Un lieu singulier du paysage urbain

Le paysage de la Petite Ceinture est le résultat d’une rencontre riche entre espace ferroviaire et espace urbain. La Petite Ceinture ne se fond que rarement dans la ville. Son statut particulier, son inaccessibilité, son profil presque toujours en dénivelé par rapport à la ville ainsi que la mise à distance ménagée par les contraintes réglementaires font que la limite entre l’univers ferroviaire et l’univers urbain est toujours bien reconnaissable, mais que s’établit une relation singulière entre ces espaces.

Une multiplicité d'usages

Après l’arrêt de la circulation ferroviaire, la Petite Ceinture est restée longtemps sinon abandonnée, du moins sans usage. Au fil du temps, diverses utilisations s’y sont développées, d’abord de manière spontanée puis de manière de plus en plus structurée.
Aujourd’hui, un nombre important d’activités utilise le patrimoine bâti, l’infrastructure elle-même, ses surlargeurs ainsi que quelques espaces interstitiels entre l’emprise ferroviaire et le bâti limitrophe : en plus des multiples usages spontanés ou illicites, notamment graffiti, promenades ou habitat précaire, R.F.F. a signé plus d’une centaine de conventions d’occupations temporaires, de tous types (jardins, activités commerciales, ateliers d’artistes …).
Petite Ceinture du 12e (PC 12)
21 rue Rottembourg
75012 Paris
Métro
Michel Bizot
Velib
12022 - BIZOT

La Petite Ceinture aujourd'hui et demain

En 2006, la Ville de Paris et la SNCF se sont engagés conjointement sur les vocations et le devenir de la Petite Ceinture à Paris à travers la signature d’un protocole-cadre, préservant la possibilité à terme d’une réutilisation ferroviaire et définissant les principes d’aménagement locaux permanents ou temporaires sur ces emprises.
En 2017, un nouveau cadre a été imaginé pour accompagner le devenir de la Petite ceinture, en vue de sa mise en valeur en tant qu’espace structurant du paysage, aux qualités écologiques nombreuses et aux potentiels multiples.
Apur

Un dispositif de concertation faisant émerger un potentiel et des opportunités multiples

Le devenir de la Petite Ceinture a été soumis à la concertation des Parisiennes et des Parisiens, qui ont l’occasion de communiquer leurs envies pour l’avenir de cet espace.
Mené depuis 2013 par la Ville de Paris et Réseau Ferré de France, ce processus de concertation avait pour objectif de faire profiter les habitants de cet espace aux multiples potentialités.
Dans un premier temps, sur la base de réunions publiques et de contributions sur une plateforme dédiée, les principes suivants ont fait convergence :
- Réversibilité des aménagements et conservation de la continuité du linéaire de l’infrastructure afin de ne pas hypothéquer l’avenir ;
- Préservation du caractère unique de la Petite Ceinture et valorisation du patrimoine de la ligne ;
- Mixité des usages dans les grandes largeurs du linéaire ;
- Sauvegarde et mise en valeur de la biodiversité ;
- Besoin de nature et d’espaces ouverts au public.

La fabrique collective de la Petite Ceinture dans le 12e

Cette concertation s’est suivie dans un second temps d’une ouverture de nouveaux segments au public dans le cadre d’ateliers participatifs permettant d’imaginer collectivement le devenir de la Petite Ceinture.
Il s’agissait ici de co-constuire, avec les habitants et les associations, les futurs usages et aménagements sur la Petite Ceinture, visant à y favoriser la convivialité tout en respectant ses spécificités en termes de patrimoine végétal et ferroviaire.
Dans le 12e, le collectif « Qu’est-ce qu’on peut faire » a tenu des permanences de mi-juillet à fin novembre 2016. A l’ordre du jour : comment mettre en cohérence les projets d’occupation de ces espaces ? Quelles contraintes le site comporte-il ? Quelles réglementations doit on prendre en compte ? A partir de ces échanges, l’ensemble des acteurs du quartier mobilisés autour de la Petite Ceinture du 12e ont pu participer à la construction de tests in situ avec les associations et personnes ressources impliquées dans le devenir de la Petite Ceinture.
Accueil de la ludothèque des Conseils de quartier du 12e, ateliers avec le Conseil local du Handicap, rendez-vous avec les jeunes des centres d’animation du 12e, initiation au yoga, création de terre fertile à partir de matière végétale ou encore ateliers jardinages : les expérimentations ont été nombreuses pour imaginer ce que pourrait être la Petite Ceinture demain.
La Villa du Bel Air a vu s’installer dès le printemps 2017 un nouveau collectif, avec des missions identiques, pour construire collectivement des projets d’aménagement et d’animation et d’imaginer des solutions innovantes pour favoriser la convivialité et accompagner les spécificités paysagères de la Petite Ceinture. Nommé « Ceinturama », ce collectif accompagne l’animation de la Petite Ceinture ainsi que la fabrique collective des usages qui y prennent place.

Un nouveau lieu de promenade et de respiration ouvert dès l'été 2019

Le printemps 2017 a également vu dans le 12e arrondissement l’adoption d’une convention entre la Ville de Paris et la SNCF pour la gestion de la Petite Ceinture. A travers cette convention ce sont 2 km de linéaire reliant la promenade plantée René-Dumont et le Bois de Vincennes qui sont mis à la disposition de la Ville de Paris.
Ainsi, dès cet été, les Parisiens pourront venir se détendre et se rafraîchir au sein de nouvel espace vert !
La "reconquête de la Petite Ceinture" se traduit également par l'installation de nouveaux aménagements visant à valoriser son potentiel paysager et écologique, dans le respect du patrimoine ferroviaire, tout en apaisant ses usages.
Ce nouvel espace vert respectera le règlement des parcs et jardins de la Ville de Paris, notamment en ce qui concerne ses horaires d’ouverture et de fermeture.

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations