Ouvrir la recherche
Actualité

Vers une rue de Reuilly plus sûre pour nos enfants

Mise à jour le 17/08/2021
La longue artère de la rue de Reuilly, emblématique du 12e arrondissement, verra sa partie Ouest, entre le Boulevard Diderot et le Faubourg Saint-Antoine, continuer sa mue pour devenir plus apaisée et plus arborée. Au programme pour la rentrée scolaire 2021-2022 : limitation de la circulation automobile avec mise en sens unique, aménagements pour les cyclistes, meilleur partage de l’espace public en faveur des piéton·nes, plantation d’arbres et création d’une nouvelle placette.
Une réunion d’information en ligne jeudi 1er avril a entamé le travail de réaménagement d’une partie de la rue de Reuilly. Elle réunissait la communauté éducative, les comités de quartier du jardin de Reuilly et de Nation-Picpus, ainsi que les commerçant·es de la rue et les associations, autour des élu·es du 12e : Emmanuelle Pierre-Marie, Maire de l'arrondissement, et ses adjoint·es Pierrick Paris, Christophe Teisseire, Isabelle Rocca, Mathieu Delmestre et Nicolas Rouveau.
Ce tronçon a déjà amorcé son changement avec la transformation de la caserne de Reuilly qui a permis la création de logements sociaux, d’un parc et de nombreux commerces, comme la halle gourmande Douze, ou l’association La Maison du Zéro Déchet.

Garantir la santé et la sécurité de nos enfants

Enjeux principaux du réaménagement à venir : apaiser à la fois les cheminements piétons et à la fois la circulation pour réduire les nuisances, impactant notamment les plus jeunes. Pour donner toute leur place aux enfants, le trottoir sera élargi d’un mètre sur une large portion de rue côté impair, à la sortie des écoles, mais aussi à la sortie du collège Jean-François Oeben et de la crèche Crescendo. Cette extension permettra de planter 5 nouveaux arbres en pleine terre pour participer à lutter contre les îlots de chaleur urbains. La nouvelle localisation des passages piétons sécurisera les trajets des enfants vers les écoles et facilitera l’accès au jardin Martha Desrumaux et à ses jeux. Cette transformation bénéficiera au millier d'élèves qui se croise ici les jours d'école.
Nouveauté principale pour limiter le trafic automobile et les nuisances sonores qu’il engendre : la circulation deviendra à sens unique, avec une seule voie pour les véhicules motorisés. Les deux ralentisseurs existants seront également rénovés. Les cyclistes circuleront dans les deux sens, grâce à la création d’une piste cyclable protégée. Le trajet du bus 46 sera maintenu dans le sens de la circulation automobile et dévié rue de Chaligny dans le sens opposé. Des aires de livraisons seront créées des deux cotés de la rue pour desservir les nombreux commerces et trois places pour personnes en situation de handicap seront conservées sur ce tronçon. L’offre de stationnement vélos sera aussi augmentée afin de répondre à la demande des nouveaux·elles habitant·es de la Caserne de Reuilly.

Rendre la rue de Reuilly à sens unique est aussi motivé par un impératif sanitaire pour les établissements scolaires de cette zone : un air le plus dépollué possible pour tous les enfants du 12e est d'ailleurs notre priorité. Les équipes éducatives et les parents d'élèves ont été moteur dans ce projet et nous devons les en remercier.

Isabelle Rocca
Adjointe à la Maire du 12e en charge des affaires scolaires, des nouveaux apprentissages, de la parentalité et des familles
La Rue de Reuilly, avant et après
Mairie du 12e

Une nouvelle placette à imaginer

Côté Faidherbe, la simplification du carrefour liée à la suppression d’une voie de circulation permettra la création d’une placette d’une surface de 900 m² dont 500 m² gagnés sur l’espace de voirie. Cette nouvelle placette sera propice à une possible végétalisation, que ce soit par la plantation d’arbres ou bien une végétalisation au niveau du sol, en pleine terre.

Cette placette amène à équilibrer notre espace public, aujourd’hui encore trop dévolu à la voiture, et à préparer la ville aux effets du dérèglement climatique, avec notamment un choix de matériaux moins réfléchissants et plus rafraîchissants. Elle reflète aussi la méthodologie des travaux d’aménagements que nous entendons mener : elle ne se fera pas sans la concertation et les propositions des habitant·es.

Christophe Teisseire
Adjoint à la Maire du 12e en charge de la transformation de l’espace public, de la végétalisation, de la voirie et de la valorisation des déchets
Les riverain·es qui le souhaitent pourront donner leur avis et leurs suggestions sur l'aménagement de cette placette via la plateforme idée.paris.fr. dans le cadre de la consultation “Embellir votre quartier”, qui a démarré cette semaine.
A l’issue de cette réunion, Emmanuelle Pierre-Marie a rappelé l’importance de l’appropriation par les riverain·es de leur rue, de leur quartier et de son destin :

Les aspirations des habitant·es sont les mêmes que celles de l’équipe municipale : une rue plus apaisée, plus verte, propice aux déplacements actifs et surtout, une rue plus sûre pour nos enfants.

Une livraison du chantier pour la rentrée scolaire

Les travaux d’aménagement de la rue de Reuilly ont commencé le 6 juillet au soir et vont se terminer début septembre, pour ne pas perturber l’activité scolaire.
La rue de Reuilly est fermée à la circulation entre le boulevard Diderot et le numéro 18 pendant toute la durée du chantier. L’accès des professionnel·les est cependant préservé entre la rue du faubourg Saint-Antoine et le 18 de la rue de Reuilly. Ce tronçon de la voie est transformé en impasse.
La ligne du bus 46 est déviée dans les deux sens par la rue de Chaligny, où des arrêts de bus ont été créés.
Pendant toute la durée du chantier, les piétons et piétonnes peuvent circuler côté pair (du côté de la Caserne de Reuilly), mais aussi côté impair (du côté des écoles) selon l’avancement du chantier.

Le stationnement est neutralisé sur la totalité de la voie. Les résident·es peuvent obtenir une carte temporaire de stationnement durant cette période en adressant un courriel à [cellule-usagers.dvd-cellule-usagers puis paris.fr après le signe @]pryyhyr-hfntref.qiq-pryyhyr-hfntref@cnevf.se[cellule-usagers.dvd-cellule-usagers puis paris.fr après le signe @].

La première étape du chantier, du 6 au 23 juillet, consiste à retirer le revêtement amianté. Il s’agit ensuite, du 26 juillet au 3 septembre, de procéder à l’élargissement du trottoir, à la réfection du revêtement et à la nouvelle signalétique.
Pourquoi désamianter ?
Une partie de la chaussée parisienne contient des traces d’amiante, utilisé jusqu’en 1997 afin de prolonger leur durée de vie, lors du retrait du revêtement amianté, la ville de Paris respecte alors le protocole très strict permettant de limiter la présence de fibres dans l’air. Ce travail est réalisé par des entreprises certifiées. L’amiante, emprisonnée dans l’enrobé ne présente pas de danger pour la santé.

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations